skip to main content

Jean Lambert London's Green MEP

Le Brexit et Londres

Jean by Thames, Gerkin

Londres, ma circonscription, a voté fermement pour rester dans l’Union européenne. Parmi ceux qui ont voté, 60% voulaient rester dans l’UE.

C’est sans doute parce que Londres a tellement bénéficié de l’adhésion du Royaume-Uni à l’UE. Abritant près d’un million de ressortissants de l’UE, soit environ un tiers de tous les ressortissants de l’UE au Royaume-Uni, Londres est fière d’accueillir des ressortissants étrangers pour y vivre, y travailler et y étudier. Beaucoup de ces personnes ont choisi de s’établir à Londres, d’y construire leur vie et d’enrichir notre culture.

Un rapport publié par London First et PWC en mars 2017 a révélé que 30 % des personnes employées dans le secteur de la construction et de l’hôtellerie étaient nées dans d’autres pays de l’UE, 15 % pour le secteur financier et 14 % pour les industries liées à la création. Ces liens avec d’autres parties du monde, en Europe et ailleurs, ont contribué à faire de Londres une ville innovante, passionnante, créative, conviviale et ouverte.

Mon rapport “Losing it over Brexit” a révélé que Londres recevait plus de 500 millions de livres sterling chaque année pour venir en aide aux communautés, lutter contre les inégalités et développer l’économie locale. Ce financement a ainsi permis de soutenir les programmes culturels du British Museum, la recherche dans les universités londoniennes et le développement de projets d’infrastructure tels que le Crossrail. Il a permis de lutter contre le chômage des jeunes à l’intérieur de Londres, de soutenir les petites entreprises et d’améliorer les opportunités de formation et d’emploi pour les Londoniens.

La plupart des espaces verts que les Londoniens connaissent et aiment bénéficient d’un statut spécial de l’UE qui leur confère un niveau de protection supplémentaire important contre le développement. L’UE a également financé le nettoyage de la Tamise ainsi que la protection des oiseaux menacés dans la Lee Valley et dans les landes de bruyères sur Wimbledon Common.

La décision du Royaume-Uni de quitter l’UE met tout cela en danger, et bien plus encore. Aux côtés des membres du Parti Vert de l’Assemblée de Londres, Sian Berry et Caroline Russell, je me battrai pour que tout accord sur le Brexit protège tous les Londoniens et notre environnement.